Onglets


  • dimanche 19 juillet 2015

    Retour sur un premier week-end au Grand Jas

    BON d'accord, nous n'en sommes pas à notre premier stage et d'aucuns diront qu'il n'y a peut-être pas lieu de s'extasier à chaque fois... Mais malgré tout, les 11 et 12 juillet, c'était quand même notre premier week-end de formation au jardin du Grand Jas, avec plantation de tentes et petite soirée, alors on a bien le droit d'en parler un peu...
    D'autant que c'était plutôt génial !

    Comme dit le vieil adage : "maintenant qu'on a des douches, on peut faire ce qu'on veut". Et c'est vrai ! Car à présent, non seulement nous avons une cuisine pas tout à fait finie, mais nous avons aussi une cabine de douche pas tout à fait finie ! Du coup, nous voilà parés pour toutes sortes de formations longues.

    Donc pendant deux jours, une joyeuse troupe de 12 personnes est venue suivre notre stage d'introduction à la permaculture et nous offrir de très bons moments...








    ... en laissant derrière eux un bac de phytoépuration pour la vaisselle (entièrement en récup)...




    ... une très jolie arcade en torchis [enduite lors de notre stage suivant, début août]...










    ... et des semis de noyaux d'abricots sous une grosse couche de compost (qui devraient cartonner sans le moindre arrosage).






    Bref, vous l'avez compris, nous avons été ravis par les rencontres et franchement impressionnés par tout ce qui a été accompli en seulement deux jours... et nous espérons bien revoir tout ce beau monde bientôt !

    La conclusion à tout ça, c'est qu'à l'avenir notre calendrier donnera la part belle aux stages d'un week-end (ainsi qu'à des formules plus longues, sur une semaine, mais il faudra attendre le printemps 2016 pour ça...).

    Au cas où cet article vous aurait donné un peu envie, rendez-vous sur l'Agenda !

    1 commentaire:

    1. Suite à la publication de cet article, il nous a été demandé de décrire un peu plus notre système de phytoépuration. En attendant un article (ou une vidéo) plus complet, voici une rapide explication :

      Ce bac a été bricolé uniquement avec ce qui traînait sur place.
      Nous avons récupéré un vieux frigo qui avait déjà été transformé en jardinière il y a quelques années.
      Nous l'avons enterré, de manière à ce que l'eau vidée de notre évier s'écoule directement au-dessus du bac.
      Sur la photo de l'article, l'arrivée d'eau est au fond, au niveau de la broussaille.
      Une évacuation a été pratiquée sur la face "avant" du bac, pour que l'eau filtrée arrose le bambou visible au premier plan. Le bac est donc toujours plein d'eau (filtration anaérobie). Il faut d'ailleurs l'alimenter suffisamment pour qu'il ne se vide pas trop.
      Pour que l'eau ne glisse pas en surface directement vers la sortie sans être filtrée, nous avons fixé plusieurs panneaux de plastique perpendiculairement au trajet de l'eau, un coup à la surface, un coup au fond du bac, pour forcer l'eau à descendre, puis à remonter, redescendre et remonter avant l'évacuation.
      Pour finir, le frigo a été rempli de cailloux jusqu'au dessus du niveau d'eau, et de plantes récupérées dans notre mare et en bord de rivière (massettes, cannes de provence, iris...).

      Nous devons encore ajouter un filtre à paille à l'entrée, pour la graisse et les restes de nourriture qui passent à la vaisselle.
      A noter que la pouzzolane ou autre matériau poreux, c'est plus efficace que les cailloux normaux, mais pour notre usage pas très intense avec une eau pas si sale que ça, ça suffit largement !

      RépondreSupprimer

    Pour toute question concernant les actions de l'association, veuillez plutôt nous contacter par mail.
    Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant ci-dessous, cliquez sur "Nom/URL" et entrez votre nom, ça ira très bien !

    Merci pour votre intérêt !