Onglets


  •                                                 
  •                                                 
  •                                                 
  •                                                 
  •                                                 
  • lundi 22 avril 2013

    La consoude - Symphytum spp.

    COMME la bourrache ou le myosotis, la consoude (Symphytum spp.) fait partie de la famille des Boraginacées. Parmi les nombreuses espèces existantes, nous citerons S. officinale (consoude officinale), S. asperum (consoude hérissée) et S. ×uplandicum (hybride des deux premières dont les nombreux cultivars sont communément appelés consoudes de Russie).

    Mais quelque soit l'espèce, cette vivace vigoureuse est presque indispensable au jardin tant elle regorge de vertus. En voici quelques-unes...

    Pour se soigner

    La consoude est réputée pour ses capacités à soigner les plaies, les gerçures, les coups de soleil, les fractures... D'ailleurs, son nom botanique Symphytum vient du grec symphytom qui signifie je réunis, je soude ; et le nom consoude vient du latin consolida (qui consolide). En effet, elle est riche en allantoïne, une molécule favorisant la multiplication des cellules et la régénération des tissus cellulaires et osseux. Elle a permis à nos ancêtres de se soigner de bien des maux et continue de figurer dans la composition de nombreux produits médicinaux.

    Au jardin

    La consoude est d'une aide précieuse pour les jardiniers. Véritable pompe biologique, sa racine puissante puise les minéraux en profondeur, là où la plupart des autres herbacées ne peuvent aller. Puis elle concentre tous ces minéraux dans ses feuilles et ses racines, nous les rendant accessibles.
    Ainsi, le purin de feuilles de consoude est un excellent engrais "coup de fouet", particulièrement riche en potasse. On peut aussi simplement déposer les feuilles au pied des cultures : la décomposition sera rapide et nourrira le sol. Et même sans la récolter, la consoude perdra de toute façon des feuilles régulièrement et enrichira la terre.

    Cette plante très simple à cultiver forme un magnifique couvre-sol vivace et ses fleurs qui apparaissent en avril-mai sont très visitées par les pollinisateurs (abeilles, bourdons, papillons...). Elle est une très bonne compagne pour les arbres, les arbustes et toute plante haute comme le tournesol ou le maïs.
    Attention tout de même, car la consoude se ressème très bien et peut devenir envahissante, ce qui est plutôt une bonne chose mais, une fois installée, elle laisse peu de place aux petits végétaux. Pour remédier à cela, un cultivar stérile de S. ×uplandicum a été développé dans les années 50. Cette consoude très productive appelée 'Bocking 14' ne se reproduit donc pas par les graines, mais seulement par bouturage.


    Comme aliment

    La consoude, qui contient beaucoup de protéines, est une des très rares plantes terrestres capables de synthétiser et de nous procurer de la vitamine B12. Pour cette raison, elle est couramment utilisée à travers le monde comme aliment de choix pour les volailles, les vaches, les cochons, les chevaux, les chèvres... et même les éléphants !

    Elle a nourri nos aïeux depuis la nuit de temps et peut entrer dans notre alimentation aussi bien crue que cuite. À cause de leur goût légèrement iodé, les feuilles sont souvent cuisinées comme des filets de poisson, panées ou en beignets. On appelle d'ailleurs cela "filets de consoude" ou "sole végétale". Chez nous, il est préférable de les récolter avant la fin du mois de juin, car la plante a tendance à devenir amère avec les fortes chaleurs.

    Ceci dit, depuis les années 70, il existe une controverse à propos des pyrrolizidines contenues en faible quantité dans la plante, ces alcaloïdes étant toxiques à très haute dose. Alors il vaut sans doute mieux éviter de manger quotidiennement des quantités énormes de consoude... même si les seuls cas avérés d'intoxication que nous ayons pu trouver sont des rats de laboratoire après une mono-diète de 6 mois, tandis que de nombreuses personnes la consomment tous les jours et depuis longtemps.

    À vous de voir, donc...


    Pour en savoir plus sur cette plante extraordinaire, nous vous conseillons la lecture de La consoude, trésor du jardin de Bernard Bertrand, aux Éditions de Terran.

    10 commentaires:

    1. Bonjour, je suis vraiment convaincue par les vertus de la consoude, mais j'aurais aimé semer des variétés différentes, comme la consoude rouge et la consoude naine, que je ne trouve nulle part... Avez-vous de "bonnes adresses" pour trouver des graines de consoude ? Merci comme toujours pour la qualité de vos articles !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Bonjour,
        Voici une boutique qui vous permettra d'acquérir l'officinale... Pour les autres variétés, il va falloir fouiner le net plus en détails! ^^
        http://www.alsagarden.com/fr/403-symphytum-officinale-consoude-graines.html?search_query=consoude&results=3

        Supprimer
      2. David, pour La Graine19 février 2017 à 19:00

        Désolé pour la réponse tardive ! La "pépinière permacole" Atmosvert propose deux espèces de consoude originales dans leurs "herbacées hautes". Nous ne connaissons pas ces personnes ni leur travail, mais nous en avons entendu du bien. Une boutique est en ligne.

        Supprimer
    2. Vous reste t il des graines à me vendre?
      Ou un lien sérieux? Je veux pas de monsantos!!!Cdlt morine

      RépondreSupprimer
    3. David, pour La Graine8 mars 2017 à 13:58

      Veuillez nous contacter par mail pour ce genre de demande. Merci de votre compréhension !

      RépondreSupprimer
    4. Attention car s'il est vrai que "La consoude est réputée pour ses capacités à soigner..." La plante contient des composés cancérigènes mutagènes et génotoxiques! Sauf contrainte humaine, les animaux la délaisse... Elle ne doit plus être utilisée pour se soigner et elle ne doit donc pas être mangée non plus !!! Plus d'infos sur wikipedia, wiki photo et autres sources scientifiques.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. De nos jour le simple fait de respirer l'air est cancérigène tant il est pollué ! Dixit Shanti De Coume

        Supprimer
      2. Merci de ce conseil, mais "Je vais tout de même continuer de respirer... cela me semble moins dangereux que d'arrêter de le faire!..." Dixit Ma Pomme (;op
        Les infos sur la toxicité de la consoude sont entre autre sur wiki phyto... bien sur et non sur w.photo!

        Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      RépondreSupprimer
    6. Bonjour,
      De la vitamine B12 dans la consoude ... NON !!!
      "Parmi les fraudes scientifiques, la consoude (Symphytum officinale) tient une place particulière. Ce n’est évidemment pas une source de vitamine B12. En revanche, la consoude est vraiment dangereuse pour la santé."
      http://www.vivelab12.fr/consoude/

      Il n'y a pas de vitamine B12 dans les plante.
      https://www.youtube.com/watch?v=uK6ofbYxzXI

      RépondreSupprimer

    Pour toute question concernant les actions de l'association, veuillez plutôt nous contacter par mail.
    Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant ci-dessous, cliquez sur "Nom/URL" et entrez votre nom, ça ira très bien !

    Merci pour votre intérêt !