Onglets


  • lundi 4 janvier 2016

    La fausse roquette - Diplotaxis erucoides

    DIPLOTAXIS erucoides, communément appelée fausse roquette ou encore roquette blanche, est une plante appartenant à la famille des Brassicacées (ou Crucifères), comme le chou, le navet, la moutarde, le radis, le colza ou la vraie roquette.
    Cette jolie petite plante annuelle aux fleurs blanches est très présente dans le Sud de la France.
     
    Appréciant les sols argileux, calcaires de préférence, elle est très commune dans les champs de vignes et les vergers traditionnels, sur les bords de chemins et dans les jeunes friches. Il s'agit en fait de terres compactées, riches en phosphore non assimilable par les autres plantes, ce qui est souvent dû à des épandages d'engrais sur des sols incapables de les "digérer". Le rôle des Crucifères (et donc de la fausse roquette) est de débloquer ce phosphore, mais aussi de décompacter la terre grâce à leur racine pivotante et de capter de nombreux autres nutriments dans le sol (azote, magnésium, soufre...).
    La fausse roquette doit son nom a plusieurs similitudes avec sa cousine roquette : même famille botanique, feuilles très découpées, fleurs blanches et goût piquant.
    Le taxon erucoides signifie qui ressemble à la roquette.

    Pour aller un peu loin, Gérard Ducerf, auteur de L'encyclopédie des plantes bio-indicatrices, ajoute qu'une forte population de fausse roquette révèle un sol riche en azote et en bases, dont le pH élevé bloque les nutriments.

    Bref, la fausse roquette constitue un excellent engrais vert, mais elle est aussi très intéressante pour de nombreux pollinisateurs (abeilles diverses, tenthrèdes, coléoptères...), car elle fleurit toute l'année, même en hiver, couvrant des sols souvent nus d'un magnifique tapis blanc.


    Cette floraison étalée est aussi une aubaine pour nous autres, car les boutons, les fleurs et les jeunes fruits de cette plante comestible ont un très bon goût (entre la moutarde et l'ail). Les jeunes feuilles sont excellentes en salade et les feuilles plus âgées se mangent comme légumes cuits. La plante donne aussi un délicieux pesto !

    De plus, cette sauvage est non seulement riche en protéines complètes et en vitamine C, mais on lui reconnaît aussi plusieurs vertus médicinales : expectorante, stimulante, anti­scorbutique et diurétique. La plante fraîche était autrefois utilisée en infusion et en décoction.
    Le fruit est une capsule en forme de gousse appelée silique, dans laquelle les graines sont disposées sur deux rangs. Le genre Diplotaxis signifie double rang.

    La fausse roquette ne doit pas être cueillie n'importe où, car elle fait partie des quelques espèces sauvages capables de résister à certains herbicides des cultures céréalières. Alors prenez garde, tout de même...

    Et bonne cueillette !



    En lien avec cet article :
    Des mauvaises herbes ?

    1 commentaire:

    1. Vraiment un article intéressant.. De précieuses informations, merci !

      RépondreSupprimer

    Pour toute question concernant les actions de l'association, veuillez plutôt nous contacter par mail.
    Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant ci-dessous, cliquez sur "Nom/URL" et entrez votre nom, ça ira très bien !

    Merci pour votre intérêt !